Pourquoi Mettre du Pied à l'Obstacle?


Tous les cavaliers de CSO, ou du moins tous les enseignants/coaches le savent, il existe à l obstacle différents outils pédagogiques pour améliorer la qualité de saut d'un cheval.


Les mécanisation sont le meilleurs moyens pour améliorer le geste et la souplesse du dos, la largeur des oxers va faire gagner en étendu et étirement, les croix vont inciter le cheval à recentrer sa trajectoire...


Mais il en est un qui a mon sens est largement sous-utilisé :

Mettre du pied.



C est quoi mettre du pied?


Mettre du pied est tout simplement positionner une barre, posée au sol devant le premier plan d'un obstacle.

Cette barre peut être remplacée par un soubassement, là encore positionné non pas juste sous le premier plan d'un obstacle, mais un peu avant.


Pourquoi mettre du pied ?


Le rôle de cette barre de pied, posée au sol, avant l obstacle va être multiple.

L objectif premier va être d éviter que le cheval placé sa battue d appel de son saut trop près de l obstacle.


Comme vous le savez, plus le cheval va venir "frapper" près de l obstacle (dans le pied de celui-ci) moins il lui sera aisé de franchir l obstacle sans faute.

En effet une foulée trop près ne permet pas au cheval de disposer d assez de temps et de place pour monter ses épaules et antérieurs sans risquer de faire une barre, cela étant encore plus vrai pour un cheval ayant un équilibre sur les épaules, ou un jeune cheval...


Mettre du pied assure donc une foulée pas trop près du pied de l obstacle.


Ensuite, le fait de mettre du pied, va apprendre au cheval plus facilement, qu'il doit à l approche de l obstacle, se redresser, gagner en équilibre pour justement monter facilement son avant main. Vous trouverez cela particulièrement efficace avec les chevaux plutôt lents dans leur geste des épaules/antérieurs, et les chevaux ayant tendance à toucher les obstacles avec leurs antérieurs, manquant de respect ou d attention.


Enfin, et cela est sans nul doute mon avantage préféré, mettre du pied va permettre au cavalier de poser les mains dans les abords. D éviter d assister le cheval en le portant pour éviter la faute.

C est un excellent moyen d apprendre au cheval à être autonome, et au cavalier de faire confiance en son cheval.


Le cavalier va pouvoir "galoper vers son obstacle, sans remettre la main" et laisser son cheval s exprimer.


Pour cela il est évident que voir ses foulées de loin est un atout majeur.

Si ce n est pas encore le cas pour vous, voici qui pourrait vous aider:



A qui cela est il bénéfique ?


Premièrement, et évidement aux chevaux.

Personnellement je mets du pied à tous mes chevaux, les plus jeunes éviterons de se retrouver dans la difficulté des abords trop près. Ils apprendront à mieux gérer leur équilibre, à se grandir devant l obstacle plutôt que baisser le garrot et ce, sans la main du cavalier. J'ai également remarqué que avec du pied, les chevaux prenaient plus leur temps au dessus de l obstacle.


Les chevaux plus expérimentés en auront sans doute moins besoin pour sauter un obstacle isolé, mais j utilise quand même cet outil en particulier dans les lignes pour inviter les chevaux à se redresser d eux même, mais également à l entrée des combinaisons. Le but ici est de leur faciliter la tâche en évitant un abord trop près difficile à gérer pour la suite de la combinaison.


Deuxièmement, mettre du pied est bénéfique pour le cavalier.

Se permettre de galoper vers ses obstacles, en particulier les verticaux, sans se préoccuper de l équilibre et d'un abord trop près, est un privilège.


Non seulement on arrête d assister le cheval qui va gagner en autonomie. Mais en plus on garde l action de la main pour des situations plus "importantes".

En effet, si on porte le cheval constamment, peu à peu nos actions deviennent inefficaces car le cheval s'y habitue. A moins que ce actions ne soient toujours plus fortes.

A contrario, en apprenant au cheval à faire les choses de lui même, nos actions devenant plus rares, apportent un réel plus.


Troisièmement, pour le coach!!

Enfin, mettre du pied est plus rassurant et confortable pour le coach. Son élève a moins de chance de mettre le cheval dans la difficulté et pourra comme dis plus haut apprendre à se relâcher, agir moins et ne pas porter ou aider constamment son cheval.



Mettre du pied, mais combien ?

A quelle distance de l'obstacle?

Personnellement je positionne toujours au minimum une vingtaine de centimètres. C'est à dire que la barre de pied est placée 20 cm avant le vertical, ou le premier plan de l oxer.


Ensuite il est évident qu'il faut adapter cette distance à la hauteur à sauter.


Lorsque je monte les obstacles, je peux augmenter la distance du pied. Et je peux aller pour certains chevaux jusqu'à 80cm voire 1m de pied.


Prenez bien évidement toutes les précautions nécessaires pour ne pas surprendre votre cheval. Il ne s agit pas de mettre 1m de pied pour sauter un petit obstacle bien entendu!!


Y a t il des contre-indications ?

Il faut par contre, à mon sens, éviter de mettre trop de pied à des chevaux qui auraient naturellement tendance à partir de loin, ou à voler la dernière foulée à son cavalier.


Il ne faut pas non plus exagérer la distance du pied, certains chevaux peuvent se dégonfler si on leur demande de trop se reculer de l obstacle.


Encore une fois, mettre du pied est un outil pédagogique, qui doit aider le cheval à progresser et non pas le mettre en difficulté !!


Conclusion

Il est important à l obstacle d'utiliser l ensemble des outils à notre disposition pour aider les chevaux et les faire progresser. J aime beaucoup cet outil car je trouve qu'il correspond totalement à cette envie. Il aide vraiment les chevaux.


Essayez et regardez comment votre cheval se comporte...

Et profitez en pour poser les mains, et le laisser apprendre par lui même.



184 vues

Contact: terredesportequestre@gmail.com           Tel: 06.10.29.41.06 

  • facebook-square